Québec, la ville « carte postale » par excellence

Sélection d’écoute pour cet article : Castle on the Hill – Ed Sheeran
  — Voyage réalisé en décembre 2015 —

A l’approche de nos examens, il nous faut nous ressaisir. Nous ne pouvons continuer à traverser le Québec et les Etats-Unis de cette façon, chaque weekend ! Nous avons déjà dépassé les 15000 km en 4 mois, il est temps de cesser ! Et pourtant… Nous signons pour une nouvelle aventure, à Québec City ! La dernière de notre périple au Canada, mais une nouvelle aventure quand même.

La destination était fixée depuis le début de nos aventures canadiennes : LaGoune s’étant déjà rendu à Québec en plein été, il souhaitait voir la ville en hiver. Nous avions donc décidé de faire de ce voyage en décembre. Malheureusement, la neige n’est pas au rendez-vous.

La Préparation

Périodes de révision aidant, nous choisissons de partir quatre jours. Cette fois-ci, pas question de dormir dans la voiture, nous nous renseignons sur les AirBNB (NDLR : La prochaine fois, on choisit la voiture !). Nous réservons une villa partagée proche de Montmorency. Cela ne nous revient pas très cher mais, de toute façon, nous avons dégagé un budget plus conséquent pour ce weekend que pour les autres : 200$/pers (environ 130 euros), soit quatre fois plus que nos weekends habituels. La voiture sera également plus petite.

Jour 1 – Québec Ville, Marché de Noël et Petit Champlain

Nous décollons de Montréal en milieu de matinée. Direction Québec, située à 3h de Montréal. Nous sommes attendus vers 13h sur place par notre hôte. La route est jolie. Malgré que décembre soit bien avancé, la neige n’est pas là. L’hiver est chaud cette année, entre 0 et -5 degrés au plus bas. Nous qui voulions voir les chutes de Montmorency gelées !

Nous arrivons un peu en avance à l’appartement. L’étage privé se transforme apparemment en deux chambres et une salle de bain. Soit. L’hôte est assistante maternelle, jusque là aucun soucis. A ceci prêt qu’elle n’est pas aimable et que tout est très sale. Tant pis, on fera avec.

Direction Québec

Peu emballés par le lieu, nous nous dépêchons de poser nos affaires et de partir pour Québec. Trente minutes plus tard, nous arrivons à destination. Nous trouvons un parking peu cher en bas de la rue St Jean.

Le vieux Québec et marché

Nous commençons notre découverte de Québec par cette fameuse rue et ses boutiques emblématiques. On nous avait prévenus que la ville est un vrai Disneyland Paris. La boutique de Noël est pleine de monde. Nous résistons aux achats impulsifs qui pourraient plomber notre budget. Puis nous rejoignons un marché de Noël Allemand sur la place principale. L’ambiance y est festive et nous y passons un peu de temps.

Québec et le château Frontenac – Crédit photo : Mélina

Petit Champlain

Le soleil est bien moins haut dans le ciel quand nous arrivons au niveau de Frontenac. Ni une, ni deux, direction le petit Champlain, magnifique avec ces décorations de Noël. Nous volons quelques clichés, et nous dirigeons vers le marché de Noël principal, au niveau du port. Les vendeurs sont agréables, et nous font goûter toutes les spécialités québécoises à côté desquelles nous étions passés jusqu’alors : tire-à-l’érable, cidre de glace….
Nous remontons ensuite vers le Petit Champlain, mais en prenant plus notre temps cette fois-ci. Nous finissons même par faire un cliché avec un père Noël ! L’ambiance est à la rigolade et à la photographie, si bien que nous ne voyons pas le temps passer. Il est déjà 19h et nous n’avons toujours pas mangé… Direction « Chic & Shack », donc on nous a énormément parlé : un restaurant de burger et poutines.

Petit Champlain – Crédit photo: Mélina

 

Petit Champlain – Crédit photo: Mélina

Repas à Chic & Shack

Poutines, frites de patates douces et burger de bisons sur la table, nous attaquons notre repas. Et quel repas ! Tout est délicieux. Sincèrement, pour une adresse de type restauration rapide, nous ne sommes pas prêts d’oublier ce que nous y avons mangé ! C’est clairement une étape d’un passage à Québec, d’autant plus que le restaurant est idéalement situé… Malgré que nous soyons repus, nous craquons pour une queue de castor dans le Petit Champlain, finissant ainsi la journée sur une note sucrée, avant de reprendre la route de l’Airbnb.

Jour 2 – Île d’Orléans et chutes de Montmorency

Brunch du matin

La nuit a été courte, et pourtant, LaGoune et Mélina sont en chemin pour Walmart, afin d’acheter un petit dej’. En effet, un différent avec la gérante de l’Airbnb (plus précisément, l’envoi littéral d’enfants de garderie dans nos chambres) nous a réveillé plus tôt que prévu. Après un brunch copieux, nous décollons direction l’île d’Orléans !

Visite de l’île d’Orléans

Nous prenons vraiment notre temps, l’île est très jolie, même glacée par l’hiver. Et la vue sur Québec est à couper le souffle. Nous nous arrêtons également à la chocolaterie, même sans consommer, ainsi qu’à la brasserie. Nous prenons tellement notre temps qu’il est déjà 14h et que nous sommes toujours sur l’île. Nous engouffrons un déjeuner dans la voiture avant de partir en direction les chutes de Montmorency.

Retour par les chutes de Montmorency

Premier constat : les chutes ne sont pas gelées. C’est un peu une déception, pour nous qui nous faisions une joie de voir ces chutes cristallisées dans la glace. De plus, tous les accès sont fermés pour cause de danger : il semblerait que l’intégralité du pourtour de la chute soit recouvert d’une mince couche de glace. Vous croyez sérieusement que cela va nous arrêter ?
Nous nous garons loin, le long de la voie de chemin de fer, et entreprenons de remonter jusqu’à la chute. Nous finissons par trouver une zone où le grillage est moins haut et l’escaladons jusque l’autre coté. En effet, ça glisse. Ce n’était clairement pas l’idée du siècle. Mais au moins, nous pouvons constater l’immensité de cette cascade naturelle, et surtout sa force.

Aurores Boréales, tentative 1 et échec

Nous nous sommes mis pour but de réussir à voir des aurores boréales sur ce voyage. C’est pourquoi nous anticipons et rentrons à l’Airbnb pour 21h. Nous grignotons rapidement des pâtes tout en guettant les alertes aux aurores. Nous avons pour cela un groupe facebook de passionnés de la question, qui échangent sur les moments où les chances sont les plus élevées. L’alerte est donnée vers 22h. Nous demandons aux personnes aux alentours de Québec leur localisation. Ils nous l’envoient. Ni une ni deux, direction la voiture. Nous arrivons vers 23h.
Deux amateurs sont sur place. Gentils, ils commencent par nous expliquer comment photographier les aurores : télécommande obligatoire, focus sur le point le plus loin possible puis débrayé, iso au minimum. C’est noté. Une table nous servira de trépied pour l’occasion.
Nous capturons des lumières vertes, tout en échangeant avec ces nouvelles rencontres. Ceux-ci nous parlent de la situation avec les habitants d’origine du Canada. Son discours conservateur tranche avec nos rencontres précédentes, prouvant ainsi que tout n’est pas toujours tout rose, même au pays des caribous. Bien que nous n’adhérions pas à toutes ses idées, il est tout de même intéressant d’en savoir plus sur les différents mouvements politiques de ce pays où Trudeau vient d’être élu avec un score honorable.
Vers 2h du matin, les nuages auront eu raison de nous : pas d’aurore à l’horizon, mais des rencontres intéressantes, et une aventure de plus pour nos souvenirs. Nous arrivons à l’Airbnb, épuisés, vers 4h du matin.

Chutes de Montmorency – Crédit photo: Mélina
Paysages de l’île d’Orléans – Crédit photo: LaGoune

 

Jour 3 – Plaines d’Abraham, restaurant Canadien et Québec de nuit

Décollage tardif

Crevés de l’épopée de la veille, nous ne décollons que vers 11h.

Découverte de la boutique de jouets

Pour ce midi, nous avons repéré qu’un restaurant propose jusque 15h des prix réduits sur des grands classiques de la restauration canadienne : tourtière du lac st jean, terrine de caribous… Que des choses que nous voulions goûter au moins une fois avant le départ. Nous nous préparons donc à déjeuner tard et prenons un solide petit déjeuner avant de nous garer dans Québec.
On nous avait conseillé un magasin de jouets dans le nouveau Québec, où un train électrique permet de faire le tour de toutes ses merveilles. Nous partons donc y jeter un coup d’œil, et n’en sortons qu’1h30 plus tard, après avoir joué avec quasiment tous les accessoires du magasin.

Plaines d’Abraham

Nous prenons ensuite la direction des plaines d’Abraham, un très beau jardin, où nous attaquons une balade d’environ 1h pour en faire le tour. Le temps est gris, hiver oblige, mais nous capturons tout de même quelques beaux clichés de la ville, avant de rentrer à l’Airbnb, en faisant un détour par les fortifications de la ville.

Repas « Aux anciens Canadiens »

C’est donc vers 14h30 que nous prenons place à table pour déguster différentes spécialités canadiennes au restaurant « les anciens canadiens », pour une trentaine de dollars. Les plats sont délicieux. Nous prenons vraiment le temps de profiter de l’une de nos premières dégustations de spécialités canadiennes. Il est vrai qu’afin de prolonger nos voyages, nous avons souvent eu tendance à ne manger que des piques niques. Nous apprécions donc cette occasion de manger local.

Marché de Noël, deuxième édition

L’heure a tourné, il est déjà 17h, direction le marché de Noel visité le premier jour. Cette fois-ci, nous avons pour objectif d’y faire l’intégralité de nos courses souvenirs, avant le retour en France. Sirop d’érable, cidre de glace, etc… La liste est longue !

Nous prenons le temps de parler avec chaque marchand, afin de découvrir la façon dont vin et cidre de glaces sont fabriqués. Plusieurs méthodes : certains laissent geler la pomme sur l’arbre, d’autres à l’extérieur. Certains, enfin, préfèrent le cidre de feu, obtenu en faisant chauffer la cuve. Dans tous les cas, le résultat est délicieux. Nous découvrons également les fromages québécois, tous très bons et dignes de fromages français.

Enfin, les variétés de sirop d’érable nous donnent l’impression que nous venons de finir un copieux dîner. Ce marché aura eu le mérite de nous en apprendre beaucoup sur les traditions culinaires canadiennes : mieux qu’une cabane à sucre !

Les petites rues du Vieux Québec

Nous profitons des derniers instants sur Québec pour capturer quelques clichés de nuit de cette ville magnifique. Les décorations de Noël soulignent sa beauté. C’est un vrai plaisir de la visiter.

Tour des remparts

Avant de rentrer à l’appartement, nous nous attardons faire un tour des remparts de la ville, également illuminés, puis nous rentrons nous coucher tôt.

Remparts de Québec – Crédit photo: Mélina

 

Jour 4 – Route 138

Le long de la route 138

Il n’est que 13h, et nous décidons de ne pas prendre l’autoroute pour rentrer, mais de préférer la route 138. Celle-ci est classée comme étant l’une des plus belles du Canada. Les lacs, la côte, le Saint Laurent… Par moment, nous sommes ainsi piégés entre deux eaux, pour notre plus grand bonheur. Le coucher du soleil, étalé sur une petite heure, est grandiose, et nous faisons plusieurs arrêts pour l’immortaliser.

Route 138 – Crédit photo: Mélina

 

Route 138 – Crédit photo: LaGoune

 

Route 138 – Crédit photo: Mélina

 

Route 138 – Crédit photo: LaGoune

Retour à Montréal

Nous arrivons à Montréal vers 19h, prêts à attaquer les révisions le lendemain, et surtout, tristes. Ça y est, les caribous du Sud à Montréal, c’est bientôt terminé…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *