Randonnée épique en traîneau à chiens.

Conseil d’écoute pour cet article: Wax Tailor – Sometimes.

 

Coup de cœur touffu dans les Laurentides

La neige s’est fait attendre cette année au Québec, mais Noël passé, une tempête s’annonce et avec elle plus de 40 cm de neige. Mais pas de calme après la tempête pour nous, irréductibles voyageurs fauchés. Ni une ni deux, nous partons dans les Laurentides savourer cette première neige et pour ça, quoi de mieux qu’une randonnée en traîneau à chiens.

Après des recherches sur le bon site des « hautes Laurentides », nous trouvons notre bonheur à Randonnée Malaski. http://www.randonneemalaski.com/. Contrairement à beaucoup d’autres organisateurs de randonnées en traîneau, celui-ci nous a permis d’avoir chacun notre propre traîneau et 5 chiens chacun pour une journée à des tarifs défiant toute concurrence.

Déroulement de la journée 

La journée débute par l’accueil chaleureux de Chantal, Jack et leur woeffeurs puis par la rencontre avec la meute composée de 85 chiens Huskys et Alaskans. L’équipe nous explique comment préparer les chiens et diriger le traîneau. Il faut donc mettre à chacun un harnais et, avant le départ, veiller à ce que le traîneau soit bien accroché (j’ai voulu tester l’utilité et ce n’était pas une bonne idée même si c’était drôle, frein enfoncé les chiens me tractaient). On passerait notre temps à leur faire des câlins, mais ils sont quand même puissants et surtout pressés de partir.

chiens traineau Laurentides Malaski
Pause câlin avec Bell Boy – Crédit photo: Chrouss.

Finalement seul, le traîneau, se manie assez bien et c’est un plaisir, nous glissons dans une magnifique forêt de sapins couverte de neige, seul le bruit des pattes des chiens sur la neige et le glissement du traîneau viennent troubler le silence.

Le midi nous mangeons dans une de leurs cabanes perdues en pleine nature. Amateurs de chauffage, cuisson au poil à bois et bonne ambiance vous serez servis ! Un repas simple mais animé d’histoire de chiens et d’hommes vraiment intéressantes. Cette cabane a des airs d’Eldorado !

Nous poursuivons la randonnée entre «  let’s go », « ahead », « a », «  ji » et le mot magique de la rando : « wow »,  le magnificient stop chien, très utile ! Tout l’après-midi, nous longeons des étangs gelés et des tourbières enneigées et traversons enfin la forêt en direction de la maison et du concerto d’aboiements qui nous y attend.

traineau chiens Randonnée Malaski Laurentides
La pause du midi – Crédit photo : Chrouss
IMG_20151230_114500
A travers les Laurentides – Crédit photo: Chrouss.

Ils s’appelaient : Spirit, Benny, Bellboy, Spike ou encore Kimiq, Blacky, Rocky, Yankee, Gyro, patte blanche et bien d’autres…

Je recommande vivement randonnée Malaski pour leur sympathie, leur volonté de partager avec nous leur passion de ce sport et de leurs chiens. A ceux qui sont prêts à faire 3h de route de Montréal, c’est un paradis blanc et touffu qui vous attend !

La fatigue se fait ressentir… – Crédit photo: LaGoune.

Combo gagnant à deux pas de Québec

Pour faire du chien de traîneau, une autre très bonne adresse se situe à la rivière Daaquam. http://www.daaquam.qc.ca/tour/traineau-a-chien/

chiens de traîneau Quebec huskies alaskan
Petite pause, Crédit photo : La Goune
Chiens de traîneau Quebec huskies
Chien de traîneau, Crédit photo : La Goune
traîneau a chiens quebec
Avant le départ, Crédit photo : La Goune

Vous aurez pour des prix très intéressants : l’hébergement et le repas dans un superbe chalet avec jacuzzi en plein air et bien sûr l’inévitable randonnée en traîneau à chiens. A la différence de randonnée Malaski, nous sommes deux par traîneau mais avec  6 ou 7 chiens tous Huskys. Certains de nos voyageurs fauchés qui ont tenté l’expérience ont vraiment apprécié. Le seul challenge, et de taille, était d’arriver à maîtriser le traîneau avec 7 chiens et quelqu’un dedans. Ce n’est vraiment pas facile et il y a eu beaucoup de superbes gamelles.

chiens de traineau quebec
La fatigue se fait sentir, Crédit photo : La Goune

Je recommande aux gens qui n’ont pas froid aux yeux. Le décor est ici un peu différent des Laurentides: il s’agit du parc des Appalaches, la forêt moins dense laisse place à de vastes étendues de clairières et de tourbières.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *