Nouveau Brunswick – L’une de nos plus belles découvertes #1

Nous étions supposés partir à Chicago ce week end là. Tout était prévu, calculé. Puis Marion est arrivée et nous a raconté ses voyages au Nouveau Brunswick. Ni une, ni deux, nous avions un nouveau projet.

Au premier compte, nous étions 4 motivés : LeCug, Mélina, LaGoune et David. Comme d’habitude, nous avions décidé d’attendre le mardi d’avant pour écrire le parcours, et n’avions pas prévu d’hôtel ni même pris la peine de réserver une voiture. C’est le jeudi soir, au bar, que nous nous retrouvons pour une petite soirée au milieu du boulot. Deux bières plus tard, les sept caribous signaient pour un départ à l’aventure le lendemain après les cours.

Les préparatifs – C’est parti pour le Nouveau Brunswick !

Etrangement, ce week end est l’un de nos plus préparés, même si nous avons commencé le boulot le jour même… Vive le paradoxe ! Mélina et Bastien passent à Jean Talon pour y récupérer les ingrédients nécessaires aux pique niques de tous pour tous le week end. Budget total, 7$ par personne, on n’est pas mal ! Amélie et David sont en charge de la location de la voiture, un Dodge Caravan dans lequel nous pourrons tous dormir. Comme d’hab’, nous chargeons l’intégralité des couettes et oreillers que nous possédons dans la coffre et posons Croutard, le rat en peluche, sur le tableau de bord. Nous voilà partis pour une longue route !

Un décalage horaire inattendu

Nous avions prévu le timing horaire très précis du week end. Et pourtant, quelque chose d’indispensable manquait à nos calculs : il y a un décalage horaire entre le Québec et le Nouveau Brunswick ! Nous étions censés arriver à Miramichi à 3h du matin, c’est donc à 4h que nous garons la voiture. La route jusqu’ici n’était qu’arbres à perte de vue. Nous n’avons pas croisé un véhicule. L’endroit est désert. Nous ne serions même pas étonnés de croiser un ours ou un coyote. Il fait froid. La Dodge Caravan n’est officiellement pas la meilleure voiture pour partir vers le Nord. Nous improvisons un stand de cuisine dans la voiture et préparons nos sandwichs, une grande réussite à base de chèvre-miel. On dormira au moins le ventre plein. Nous optons pour la technique de « chacun s’allonge sur son voisin et le dernier s’allonge contre la fenêtre ». C’était oublier que les fenêtres gèlent la nuit. Les réveils sont censés sonner à 8h et il est déjà 5h passé. Nous finissons par fermer les yeux.

Une matinée pluvieuse dans le parc de Kouchibouguac -Nouveau Brunswick

Nouveau Brunswick
Parc de Kouchibouguac – Crédit Photo : Mélina
Nouveau Brunswick
Marais – Crédit Photo : Mélina
Nouveau Brunswick
Dans le parc – Crédit Photo : LaGoune
Nouveau Brunswick
Dans le parc – Crédit Photo : LaGoune
Les marais - Crédit Photo : Nicolas
Les marais – Crédit Photo : Nicolas
Nouveau Brunswick
Entre forêt et eau – Crédit Photo : Nicolas

Au réveil, nous dégourdissons nos jambes, bien affectées par la nuit pliés en quatre, dans une brume omniprésente. Nous ne croisons (malheureusement) pas d’animal. Un brossage de dent pour seule toilette, nous voilà partis pour le parc de Kouchibouguac. Il est tôt, le risque de mauvaise rencontre animalière est élevé. Malheureusement, c’est, encore une fois, un échec. Même lorsque l’on essaye de forcer le hasard, nous faisons visiblement trop de bruit. Nous avons repéré un sentier, le Balbuzar, du nom de l’espèce rare d’oiseau facilement observable le long de ce dernier. Il commence par la forêt, puis longe les marais jusqu’aux plages puis aux dunes. Un bel endroit. Nous découvrons des plages noires où les herbes jaunes se frayent un chemin vers l’eau bleue. Les écureuils sifflent notre passage. Finalement, ces nuages viennent souligner l’aspect sauvage de l’endroit. Incroyable.

Un pique-nique sur la dune

La Dune
La Dune – Crédit Photo : Mélina
Nouveau Brunswick
Depuis la dune – Crédit Photo : Mélina
Nouveau Brunswick
Horizon depuis la dune – Crédit photo : Mélina
Nouveau Brunwick
Sur la plage – Crédit Photo : Mélina
Nouveau Brunswick
Plage – Crédit Photo : Mélina
Nouveau Brunswick
Sur la dune – Crédit Photo : Nicolas
Nouveau Brunswick
Sur la dune – Crédit Photo : Nicolas
Plage - Crédit Photo : Nicolas
Plage – Crédit Photo : Nicolas
Nouveau Brunswick
Plage – Crédit Photo : Nicolas
Nouveau Brunswick
Sur la dune – Crédit Photo : Nicolas
Nouveau Brunswick
Sur la dune – Crédit Photo : Nicolas

Nous apercevons, au loin, une dune de sable assez longue qui semble se frayer un chemin à travers les eaux. Un coup d’oeil sur Google Map nous permet de distinguer une route y menant. Nous voilà repartis vers la voiture après deux belles heures de randonnée en direction du spot. Sur la route, nous croisons un porc-épic qui se laisse photographier, un peu contre son gré, puis arrivons à notre lieu de repas. Les paysages sont incroyables. Vraiment. Le sable, la mer, les roseaux, les oies qui n’ont pas encore migré. C’est incroyable. Nous nous asseyons près d’un kiosque pour déjeuner. Il fait froid mais nous sommes bien équipés. Et le soleil commence à percer au milieu des nuages.

La dune de Bouctouche – Nouveau Brunswick

Dune de Bouctouche
Dune de Bouctouche – Crédit Photo : Mélina
Nouveau Brunswick
Plage – Crédit Photo : Nicolas
Nouveau Brunswick
Dune de Bouctouche – Crédit Photo : Nicolas
Nouveau Brunswick
Dune de Bouctouche – Crédit Photo : Nicolas
Nouveau Brunswick
Plage – Crédit Photo : Nicolas
Nouveau Brunswick
Entre dune et plage – Crédit Photo : LaGoune
Nouveau Brunswick
Plage – Crédit Photo : LaGoune
Nouveau Brunswick
Oied – Crédit Photo : LaGoune
Nouveau Brunswick
Plage – Crédit Photo : LaGoune

Une fois repus, nous reprenons la route en direction de Bouctouche. Nous longeons des paysages incroyables, entre lac et mer. La forêt dense laisse la place aux plaines à perte de vue. C’est incroyable. Nous arrivons à Bouctouche pile à temps pour les rising hours. Le soleil vient caresser la ville et met en valeur les habitations typiques. C’est magnifique. Nous nous garons et partons à l’exploration de la dune de Bouctouche. Celle-ci, longue d’une dizaine de kilomètres, est aménagée pour pouvoir être parcourue. Nous passons une bonne heure dessus puis retournons à la voiture.

En route vers Shediac – Nouveau Brunswick

Notre objectif est d’arriver à Shédiac pour la tombée de la nuit. Capitale mondiale auto-proclamée du homard, nous y allons surtout pour sa plage puisque les meilleurs restaurants semblent être à Bouctouche. Sur place, les couleurs sont magnifiques. Un couché de soleil rouge puis rose. Un bonheur pour les yeux et l’objectif de l’appareil photo. Nous abandonnons Shédiac et retournons à Bouctouche.

Shédiac
Coucher de soleil sur Shédiac – Crédit Photo : Mélina
Nouveau Brunswick
Shédias – Crédit Photo : Nicolas
Nouveau Brunswick
Plage de Shédiac – Crédit Photo : Nicolas

Un diner au restaurant – Quand les fauchés goutent au homard

Nouveau Brunswick
Shédiac – Crédit Photo : LaGoune

Bien que fauchés, nous avons économisé suffisamment pour pouvoir payer un petit restaurant. L’un d’entre eux a l’air délicieux : « La Sagouine » à Bouctouche. A peine sortis, deux dames d’âge mures nous accueillent et nous placent. Nous sommes chez nos grand-mères respectives le temps d’un repas. L’accent des locaux est très difficile à comprendre, mais nous arrivons à commander des plats à base de fruits de mer et de homard. C’est un véritable régal ! Nous osons même arroser le tout d’un peu de vin. Les saveurs sont délicieuses, les quantités généreuses : quel bonheur de partager ce moment tous ensemble, les 7 voyageurs au complet ! Le restaurant nous revient une trentaine de dollars chacun, et c’est heureux que nous reprenons la route, avec pour objectif d’aller à la Baie de Fundy.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *