Le cas du Lockhart bar, Toronto

Conseil d’écoute pour cet article : Dark Lord Funk 

Cet article s’inscrit dans le récit de notre road trip en Ontario

Lockhart bar

Pancarte – Entrée du Bar

Il y a quelques semaines de cela, un buzz médiatique, porté notamment par le démotivateur nous a informés qu’un bar Harry Potter venait d’ouvrir à Toronto.  Qu’en est-il ? Nous en avons fait la première étape de notre road trip Toronto-Niagara pour le savoir.

Nous décollons de Montréal comme prévu vers 16h. La sortie de la ville se fait difficilement, c’est embouteillé. Notre playlist « Caribous » fait bien passer le temps, et nous passons rapidement la frontière de l’Ontario. Une fois à Toronto, 6h plus tard, nous passons récupérer les clefs de notre Airbnb. Nos hôtes sont très accueillants et nous arrivons au bar vers 23h.

Première chose, il y a la queue ! Le coup de communication n’ayant pas aidé, il semblerait que toute la ville ait voulu venir ici ce soir. Et le bar est minuscule. Il y a, pour ainsi dire, trois tables, l’une, grande, et les deux autres, pour quatre. Autant dire que si celles-ci sont prises, cela devient compliqué. En plus, le videur à l’entrée semble désespéré et ne cherche pas vraiment à nous faire entrer plus rapidement. « Quelle idée de venir à cinq ? » nous dit-il, « C’est beaucoup trop ! ». Nous attendons plus d’une heure avant d’obtenir deux chaises pour cinq sur un coin de comptoir.  Nous n’aurions jamais attendu si longtemps pour un autre bar.

Lockhart bar

Vue d’ensemble du bar

Premier constat, la référence Harry Potter n’est pas évidente. Mis à part le « All Was Well » en néon épinglé sur le mur et le coté volontairement apothicaire, pour l’univers Harry Potter, faudra repasser. Si ! Il y a ce fameux cerf sur le mur. Celui qui a fait le tour du monde. En vérité, il y a exactement les éléments vus sur internet, pas plus. J’ai sincèrement déjà fait de meilleurs décors sur le thème du petit sorcier à la maison. Mais bon, si l’on enlève la déception Harry Potter, c’est tout de même un très joli bar, et puis, quitte à être là, autant commander ! Heureusement, la serveuse est réactive et vient prendre notre commande rapidement. Nous décidons donc de goûter le Tea for Two, le Shacklebolt et quelques shooters.

Lockhart bar

La réserve de potions

Les cocktails arrivent dans des jarres et autres vieux pots en verre, ce qui leur donne directement du cachet. Les shooters, eux, nous sont servis à l’aide d’une bouteille tête-de-mort. On risque de s’en resservir, juste pour revoir la bouteille ! Bonne surprise, les saveurs sont là ! Il ne s’agit pas de cocktails classiques, mais de vraies créations originales et raffinées. Le Shaklebolt a un goût prononcé de gingembre, les shooters sont épicés et on ne sent pas l’alcool du Tea for Two. Cela vaut clairement le détour, on se régale ! Nous prenons le temps de déguster tout ça et de faire quelques photos, tout en regardant encore cette file d’attente qui semble interminable malgré l’heure avancée.

Lockhart bar

Shaklebolt – cocktail

À 1h30, nous décidons de décoller, afin de passer manger un morceau au Burger King juste à côté et de dormir un peu, car le lendemain, Toronto nous attend ! L’addition arrive vite, comme toujours au Canada. Les prix sont moyens pour ici, peu chers pour la France, puisqu’il faut compter 8CAD soit environ 6 euros pour un cocktail, et 4CAD soit moins de 3 euros pour un shooter. Les boissons à partager ont beaucoup participé à diminuer le total. On s’en sort pour une vingtaine de dollars chacun pourboire et taxes comprises. Un burger plus tard, nous dormons à poings fermés.

Lockhart bar

Cerf sur le mur

The Lockhart
479 Dundas St W
Toronto
ON M6J 1Y8

(647) 748-4434

La suite du voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *