Un havre de paix : La Maison Majorique, Tadoussac

Conseil d’écoute pour cet article : San Francisco, Maxime Le Forestier

Cet article s’inscrit dans le récit de notre voyage à Tadoussac

Auberge de Jeunesse aux portes de Tadoussac - Maison Majorique

C’est lors de notre voyage à Tadoussac que nous avons déposé nos bagages à La Maison Majorique.

Pour une vingtaine de dollars la nuit, vous y trouverez un lit, des draps propres, une douche chaude, un petit dej’ et du Wi-Fi.
Rien d’exceptionnel me direz-vous ? C’est que vous n’avez pas encore découvert la chaleur qui s’échappe de cette petite maison.

Cour arrière - Maison Majorique

Idéalement située juste à la sortie du Ferry, vous ne pourrez pas manquer ce toit rouge et ces trentenaires armés de sacs à dos, prêts à reprendre la route, dans un jour, un mois, peu importe. A l’arrivée, délaissez-vous de 10$ et vous aurez le droit au dînez de la maison. Chaud, servi en quantité généreuse, cet entrée-plat-dessert n’a rien du gastro mais vous régalera car Marie-Ange, la gérante, aime ceux qui logent chez elle, et le fait retranscrire dans ce qu’elle cuisine.

Cour arrière - Maison Majorique

Après avoir fait votre vaisselle, une bonne douche chaude vous permettra de vous requinquer. Prévoyez des tongs, qui dit ville balnéaire, dit sable dans les douches ! Une fois propre, vous pouvez ressortir pour profiter du bar de l’auberge, où la bière coule à flots et les visiteurs semblent se réunir depuis des années. Une terrain de pétanque, de fer et quelques autres jeux pourront vous donner des idées pour continuer l’apéro, à l’auberge, c’est autour d’un verre que l’on se raconte notre vie, celle de personnes sur la route, tous venus comme en pèlerinage dans ce lieu insolite.

Bar - Maison Majorique

Le lendemain matin, suivez la file d’attente qui vous mènera à la crêpière, c’est Marie-Ange qui régale avec ses litres de pâte à crêpes, à vous de les faire sauter. Vous pourrez les accompagner de sirop d’érable, pour les puristes, mais également de tous les accompagnements classiques, et même de caramel ou chocolat, pour les plus gourmands.
Vous préférez le salé ? Pas de souci, cassez donc des oeufs dans la poêle, brouillez-les, ajoutez une pointe de sel, de poivre, et pourquoi pas une noisette de crème. Passez vos toasts dans le grille-pain et tartinez de beurre de cacahuète. Vous voilà avec un vrai petit dej’ américain.
Vous n’êtes toujours pas convaincus ? Prenez donc un bol de céréales, car je ne peux plus rien pour vous.

Accueil - Maison Majorique

L’été, un camping s’installe autour du lieu et les prix baissent. Les festivals pleuvent dans la ville, c’est donc un bon moment pour découvrir le lieu incroyable.
Le proprio saura vous emmener avec lui observer les baleines, chercher les loups, suivre les traces des castors ou encore rencontrer un ours. Vous pouvez également partir de vous-même à la conquête du poste de traite ou de la plus vieille église en bois d’Amérique du Nord, ou encore vous perdre dans le parc naturel des Laurentines , sûrement l’un des plus jolis du Québec

Cour - Maison Majorique

La Maison Majorique, c’est un peu « La Maison Bleue » de Maxime le Forestier. Les gens y vont, y viennent, y restent, et se retrouvent, pour partager, autour d’une bière ou d’un petit déjeuner, un bout de leur vie, de leur amour, de leur histoire. Venez avec la vôtre et repartez avec celles de dizaines de backpackers venus du monde entier.

La Maison Majorique
58 Rue Bateau-Passeur CP 253,

Tadoussac
Québec G0T 2A0
Canada

La suite de nos aventures à Tadoussac

Une réflexion sur “Un havre de paix : La Maison Majorique, Tadoussac

  1. I love that you post often. Your blog has a great ebb and glow. I like how you feature a bit of evyhtering eats, family, workouts, and fun. I would like to see more recipes and more livi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *