A la recherche des baleines, Tadoussac

Conseil d’écoute pour cet article : Dès que le vent soufflera, Renaud

Cet article s’inscrit dans le récit de notre voyage à Tadoussac

baleine

Lors de notre week-end à Tadoussac, nous avons décidé de tenter l’expérience de l’observation de baleines. En effet, Tadoussac est connue pour être un lieu privilégié d’observation des animaux marins. L’embouchure entre le fleuve Saint Laurent et l’océan Atlantique diminue le taux de sel en ce lieu, favorisant ainsi le développement des différents éléments nécessaires à l’alimentation des cétacés.

Mouette s'envolant au dessus des baleines

En parlant de baleines, il y a deux espèces principales observables en ce lieu : les rorquals et les belugas. La seconde espèce, en voie de disparition, ne migre pas, contrairement aux autres, mais est moins facile à observer. Plus tôt dans l’été, quelques baleines bleues viennent également profiter de cet endroit privilégié.

Baleine

L’observation de celles-ci depuis la terre est tout à fait possible, voir même facile. Il suffit de se munir de bonnes jumelles et d’attendre, mais l’offre de séjour proposant l’observation depuis un bateau, nous avons choisi d’enfiler nos sweat-shirts et de prendre la mer.

L’embouchure du fleuve est l’un des lieux de navigation les plus dangereux au monde. Ne peuvent y naviguer que les capitaines agrégés. Ceux-ci sont envoyés conduire les bateaux des pilotes les plus novices jusqu’à un lieu d’amarrage, afin d’éviter tout accident.

bateau pour baleines

A peine partis, nous rencontrons notre premier phoque. Curieux, il nous observe longtemps avant de fuir. Ce ne sera pas le dernier que nous verrons, loin de là. Nous ne mettons pas très longtemps à voir notre premier rorqual. Ces-derniers se déplacent en ligne droite, il suffit donc de les repérer pour deviner dans quelle direction ils vont apparaître.

Bien sûr, ils sont à plusieurs dizaines de mètre, mais nous pouvons avoir le temps de s’approcher avant que ceux-ci ne plongent pour plusieurs minutes. Une simple balade dans la crique nous aura permis de voir quelques baleines et pas mal de phoques, mais le capitaine nous emmène plus loin.

Sur le chemin, les marsouins nous suivent et jouent avec le bateau. A l’arrivée, c’est avec surprise que nous découvrons des baleines moins farouches à seulement quelques mètres du bateau et surtout un troupeau de phoques. Saviez-vous que chaque année, l’état canadien décrète le nombre de phoque qui auront le droit d’être chassés ? Attention par contre, seuls les chasseurs ayant un permis phoques pourront s’y aventurer, n’espérez donc pas de si tôt déguster la chair de l’animal.

phoques

C’est sur cette bonne surprise que nous achevons notre navigation. Nous revenons de la ballade les yeux remplis de belles images. Le fjord est magnifique, et le voir depuis la mer est un véritable régal. Cette eau si bleue, que vient rencontrer ce soleil froid ne font que renforcer la beauté de ces criques boisées.

Nous n’aurons pas eu l’occasion de voir des belugas, du moins, pas ce jour, mais ceux-ci sont tout de même venus nous dire au revoir le lendemain, lors de la traversée en ferry. Dans tous les cas, que ce soit depuis la terre ou en mer, je vous recommande de profiter d’une escale à Tadoussac pour prendre le temps d’observer cette eau atypique et ses habitants, qui sauront vous rappeler à quel point la nature est belle et puissante, et que l’homme n’est rien à côté de celle-ci.

kayakistes et baleines

Excursions observation de baleines en bateau,
Les écumeurs

Tadoussac
49CAD pour l’observation en zodiac

La suite de nos aventures à Tadoussac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *